Psychanalyste et psychothérapeute à Paris 9ème

La Psychanalyse Active est une méthode née au début des années 80. Sa théorie s’appuie sur celles de Freud, Ferenczi et Jung. Cette méthode thérapeutique stimulante et innovante vise avant tout l’efficacité thérapeutique. Elle ne s’arrête pas sur la seule compréhension intellectuelle mais installe des résultats durables permettant une adéquation harmonieuse entre le passé ayant pour conséquence de figer la personnalité dans des peurs et des faux-moi et un futur riche de possibles.

Ses particularités

L’activation

Le revécu émotionnel est au cœur du processus analytique. En effet, elle permet l’émergence des abréactions en libérant des affects entraînant ainsi une levée du refoulement du souvenir traumatique. Pour être efficace, cette abréaction doit contenir tout le quantum d’affects lié à l’évènement traumatisant. Le travail d’élaboration psychique doit permettre de favoriser une assimilation du traumatisme et des affects reliés à celui-ci. Ce travail d’élaboration grâce aux prises de conscience qu’il soulève, consolide l’analysant dans l’espoir d’un mieux-être.
Elle permet grâce à l’enchainement de différentes séquences de travail issues d’un protocole précis, d’avoir accès au revécu des émotions liées aux souvenirs (intensité de l’émotion) et de la prise de conscience de ces souvenirs.

La résonance

Revécu – ressenti à nouveau – recherche des causes et analyse des conséquences de ce ressenti à nouveau, la mémoire alors réactivée met l’analysant en situation de redevenir acteur de situations anciennes. Là, se situe ce phénomène de résonance entre la rencontre des souvenirs passés et le vécu présent.

L’alliance

Ce concept d’alliance est une des spécificités de la Psychanalyse Active. Cette relation entre le savoir de l’analyste, alliance de la forme et le savoir de l’analysant, alliance du fond, n’entraîne pas de dépendance dans la relation thérapeutique et évite ainsi des thérapies sans fin.
Cette alliance de par la transmission des outils que le psychanalyste de méthode active va lui fournir va permettre à l’analysant de travailler en toute autonomie et d’être ainsi accompagné pendant sa cure par son analyste. Cela permet de réduire considérablement le temps de l’analyse tout en amenant des changements profonds de par les effets puissants de cette technique.

Elle est brève car sa pratique active en diminue la durée et grâce au savoir du psychanalyste ainsi qu’aux moyens qu’il donne à son analysant, de découvrir par lui-même les causes de sa souffrance qui l’empêche de concrétiser son désir et plaisir d’être et de pouvoir enfin y accéder.

La Psychanalyse Active est motivante et dynamique car elle évite la dépendance à l’analyste. L’analysant peut s’impliquer tout en gardant son autonomie et dispose d’outils qui lui permettent de progresser.

Le rôle actif du psychanalyste

Pendant les différentes séquences de travail qui s’enchaînent, le psychanalyste va être la représentation symbolique du miroir qui polarise, amplifie et réfléchit sans les déformer les affects que l’analysant va projeter sur lui.
Le psychanalyste instaure un échange dans une relation de confiance qui servira aussi de cadre et contenant tout au long de la cure. Il va aider aux prises de conscience, encourager l’analysant dans ses passages à l’acte.

Elle implique aussi l’instauration de conditions favorables à la libre-expression émotionnelle grâce à la neutralité bienveillante du psychanalyste formé par ses pairs. L’écoute active de celui-ci, sa capacité d’empathie ainsi que la confiance vont permettre à l’analysant de trouver un espace de parole en toute sécurité et liberté et ainsi d’avancer en toute autonomie et à son rythme.

Le passage à l’action

Cette étape fondamentale dans le processus réflexif d’activation, va permettre à l’analysant de réaliser ses désirs après les avoir explorés avec son analyste et ainsi de les vivre.
Grâce à la consolidation de ses fondations intérieures, elle donne à l’analysant la capacité à amener des changements en adéquation avec son désir d’avoir accès à un stade de développement plus évolué. En effet, les peurs d’agir inhibent la capacité à agir, il peut alors surpasser celles-ci et réaliser enfin ses désirs.

Les mêmes moyens qui ont permis à l’analysant d’explorer sa mémoire, pour libérer sa personnalité de ce qui l’entravait ou la rétrécissait, sont alors utilisés à projeter ses désirs et ses craintes dans son devenir afin d’épanouir sa personnalité en fonction de ses choix.

Une thérapie de courte durée

Parce qu’elle donne à l’analysant les moyens d’aller chercher les racines profondes de son mal être en recontactant son enfant intérieur, l’être blessé, oublié, rejeté, pas aimé ou mal aimé, la psychanalyse active propose à l’analysant d’aller chercher les causes émotionnelles et parce que comprendre ne suffit pas à changer les choses, elle fournit chacun le matériel nécessaire à la guérison.

La psychanalyse active se différencie des analyses traditionnelles de par sa breveté. Parce qu’elle fournit les moyens de stimuler en chacun son être profond, elle donne ainsi la possibilité de laisser émerger sa véritable nature nettoyée des faux-self en surpassant les inhibitions inhérentes au « paraître » ou aux diverses peurs.
Chacun peut ainsi regarder son passé sans en être l’esclave tout en choisissant de libérer sa personnalité dans un devenir qu’il choisit en toute autonomie.