Psychanalyste et psychothérapeute à Paris 9ème

Le bore-out

Le bore-out ou mourir d’ennui au travail

Plus communément connu sous le nom de burn-out ou «se tuer au travail», le bore-out, syndrome d’épuisement lié à l’ennui professionnel est un trouble psychologique lié à l’ennui au travail, à son manque mais aussi à son insatisfaction. Il touche environ 30% des travailleurs contre 10%pour le burn-out et fait autant, sinon plus, de ravages.

Il se caractérise par trois éléments : l’ennui, l’absence de défis et le désintérêt. L’employé démotivé a perdu tout intérêt pour ses tâches. Les frustrations sont nourries par une impossibilité à participer au développement de l’entreprise, à utiliser les compétences et connaissances ou à voir les efforts reconnus.

Derrière l’oisiveté au travail, un vrai manque de stimulation intellectuelle peut devenir une vrai souffrance et une source importante de stress, dévalorisation, perte d’estime de soi, sentiment d’inutilité… et être «payé à ne rien faire» peut être très culpabilisant et dénarcissisant.

Le stress lié au burn-out étant devenu un marqueur de statut sur le lieu de travail, le bore out est resté trop longtemps tabou et de nombreux salariés préfèrent dire «je suis débordé» que «je me tourne les pouces».

Sentiment de honte, de culpabilité qui ne fait qu’entretenir les symptômes menant à la dépression face à un contexte social de crise dans lequel avoir un travail aujourd’hui est considéré comme une chance dont on a pas à se plaindre !

Malgré le dégoût de leur situation, beaucoup d’employés se trouvent incapables de demander des tâches plus stimulantes et s’enferment dans une passivité du fait de la perte de confiance en eux.

Cependant, l’analyse de la situation professionnelle au sein de l’entreprise en vue d’une solution est vivement conseillé. Si ce n’est guère possible, envisager de chercher un autre emploi reste sûrement la réponse la plus urgente ainsi qu’un accompagnement psychologique et médical si cela est nécessaire.

Bibliographie

  • Christian Bourion et Stéphane Trebucq, « Le bore-out-syndrom », Revue internationale de psychosociologie 2011/41 (Vol. XVII)
  • Annie Britton et Martin J Shipley, « Bored to death? », International Journal of Epidemiology (2010) 39 (2): 370-371.
  • Olivier Berneout, Burn-out, bore-out et RPS : Sortir de l’enfer au travail, 2015, (ISBN 1517685257)
  • Christian Bourion, « LE BORE-OUT SYNDROM (Quand l’ennui au travail rend fou) », Editions Albin MICHEL, 2016